Vision 2030 : l'engagement du groupe de travail 9 à réduire les disparités mondiales dans le domaine de l'océanographie

COI/UNESCO

Vision 2030 : l'engagement du groupe de travail 9 à réduire les disparités mondiales dans le domaine de l'océanographie

Vision 2030 : l'engagement du groupe de travail 9 à réduire les disparités mondiales dans le domaine de l'océanographie 936 624 Décennie de l'océan

Pour faire progresser notre compréhension de l'océan, nous devons relever un défi crucial : faciliter un accès équitable aux compétences, aux connaissances et aux technologies liées à l'océan. Défi 9 "Compétences, connaissances et technologies pour tous" de la Décennie des Nations unies pour l'océanographie au service du développement durable 2021-2030 ("Décennie de l'océan") constitue un engagement à assurer un développement global des capacités et un accès équitable à ces ressources dans tous les domaines de l'océanographie.

À l'heure actuelle, des disparités persistent entre les nations, les infrastructures et les capacités techniques étant concentrées dans les pays du Nord. En outre, il existe d'importantes variations dans la représentation des âges et des sexes, avec seulement 38 % de femmes en moyenne dans le domaine de l'océanographie.

La Décennie de l'océan reconnaît ces déséquilibres et les obstacles qu'ils posent au progrès scientifique et à la répartition équitable des bénéfices tirés de l'océan. Afin de remédier systématiquement à ces disparités, le défi 9 de la Décennie de l'océan s'efforce de combler les lacunes en matière de reconnaissance, de représentation et de distribution des ressources dans le domaine de l'océanographie à l'échelle mondiale.

Établi dans le contexte du processus Vision 2030, le groupe de travail 9 élabore une ambition ciblée et stratégique pour le défi 9. Il est dirigé par les coprésidents Brian Arbic, professeur d'océanographie physique à l'université du Michigan (États-Unis), et Edem Mahu, maître de conférences en géochimie marine à l'université du Ghana, qui apportent une grande expérience et des compétences en matière de recherche dans leurs domaines respectifs.

Brian Arbic est spécialisé dans la modélisation par superordinateur des flux océaniques afin de fournir des informations précieuses sur les couches et les mouvements de l'océan. Les recherches d'Edem Mahu portent sur un large éventail de domaines, notamment la reconstruction du climat passé, la remontée des eaux côtières, la productivité des océans et la dynamique des nutriments, la pollution des systèmes côtiers, l'acidification des océans et les solutions naturelles pour l'atténuation des risques côtiers. Elle dirige également le projet BIOTTA (Building Capacity in Ocean Acidification in the Gulf of Guinea), qui coordonne les efforts de surveillance de l'acidification des océans.

Pour faire progresser l'océanographie en Afrique de l'Ouest, les deux coprésidents dirigent conjointement l'université d'été sur l'environnement côtier et océanique qui se tient chaque année au Nigeria et au Ghana et qui vise à renforcer les capacités dans le domaine des sciences océanographiques et environnementales.

Brian Arbic (au centre) avec 6 participants de l'université d'été 2022 sur l'environnement côtier et océanique au Nigeria.

Sous leur direction, le groupe de travail 9 s'efforce de promouvoir la collaboration internationale et interdisciplinaire, le partage équitable des connaissances, les politiques de données ouvertes et les initiatives inclusives de renforcement des capacités afin de garantir que les avantages de l'océanographie soient également accessibles dans le monde entier.

Soulignant la nature fondamentale et interconnectée du défi 9, Brian Arbic a déclaré : "En distribuant plus largement les ressources nécessaires à une recherche océanique de qualité, il sera plus facile de relever tous les autres défis de la décennie de l'océan."

Après une année de travail en collaboration, le groupe a identifié les éléments clés de la réussite du défi 9 à l'horizon 2030. Parmi eux, la répartition proportionnelle et large des capacités océaniques, une communauté de scientifiques océaniques plus diversifiée et plus inclusive, ainsi qu'un financement et des possibilités d'éducation plus équitables. Ces éléments ouvriront la voie à une approche équilibrée et durable de l'océanographie mondiale, qui ne laisse personne de côté et reconnaît les différentes formes de savoir.

Edem Mahu, maître de conférences en géochimie marine à l'université du Ghana.

"Le défi 9 est une étape cruciale de la Décennie de l'océan, car il offre à tous, indépendamment de la géographie, du sexe ou de la génération, des chances égales de participer efficacement à l'océanographie, sans aucune barrière ni limitation", a expliqué Edem Mahu.

Dans ce contexte, le groupe de travail 9 promeut une communauté plus inclusive de professionnels de l'océan engagés dans la recherche en sciences naturelles et dans les interactions homme-océan. Il souligne également la nécessité d'actions plus ciblées dans le cadre de la Décennie pour lutter contre les inégalités en matière de capacités océanographiques, et appelle à une collaboration accrue entre les défis afin d'amplifier leur impact collectif.

L'appel à l'action est clair : les efforts et les engagements collectifs de la communauté mondiale sont impératifs pour lutter contre les disparités dans le domaine de l'océanographie. À l'horizon 2030, nous aspirons à un partage équitable des ressources océaniques grâce à l'accès aux connaissances, aux compétences et aux technologies dans toutes les régions du monde.

 

La Décennie des océans : un parcours transformateur jusqu'en 2030

Entre le 22 janvier et le 22 février 2024, la communauté océanique mondiale a participé au processus d'examen des livres blancs élaborés par les 10 groupes de travail de la Vision 2030.

Les versions finales des projets seront présentées et débattues lors de la "Session 4 - Un océan inspirant et engageant pour tous", le 12 avril de 10h00 à 11h00, lors de la conférence de la Décennie des océans 2024 à Barcelone, un événement crucial pour le processus Vision 2030. Le public pourra suivre la session en direct (livestream) ; le lien sera bientôt disponible.

Les résultats des discussions seront pris en compte dans la version finale des documents.

Cliquez ici pour rencontrer le groupe de travail 9 et en savoir plus sur le processus Vision 2030.

Pour plus d'informations, veuillez contacter
Équipe Vision 2030(vision2030@unesco.org)

***

À propos de la Décennie de l'océan :

Proclamée en 2017 par l'Assemblée générale des Nations unies, la Décennie des Nations unies pour l'océanologie au service du développement durable (2021-2030) ("la Décennie de l'océan") vise à stimuler l'océanologie et la production de connaissances afin d'inverser le déclin de l'état du système océanique et de catalyser de nouvelles possibilités de développement durable de cet immense écosystème marin. La vision de la Décennie de l'océan est "la science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons". La Décennie de l'océan fournit un cadre de rassemblement pour les scientifiques et les parties prenantes de divers secteurs afin de développer les connaissances scientifiques et les partenariats nécessaires pour accélérer et exploiter les progrès de l'océanographie afin de parvenir à une meilleure compréhension du système océanique et de fournir des solutions scientifiques pour réaliser l'Agenda 2030. L'Assemblée générale des Nations unies a chargé la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO de coordonner les préparatifs et la mise en œuvre de la Décennie.

À propos du CIO/UNESCO :

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI/UNESCO) encourage la coopération internationale dans le domaine des sciences de la mer afin d'améliorer la gestion de l'océan, des côtes et des ressources marines. La COI permet à ses 150 États membres de travailler ensemble en coordonnant des programmes de développement des capacités, d'observation et de services océaniques, d'océanographie et d'alerte aux tsunamis. Le travail de la COI contribue à la mission de l'UNESCO qui est de promouvoir le progrès de la science et de ses applications pour développer les connaissances et les capacités, clés du progrès économique et social, fondement de la paix et du développement durable.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.