Vision 2030 : le groupe de travail 3 étudie le rôle des aliments aquatiques dans l'alimentation durable d'une population mondiale croissante

COI/UNESCO

Vision 2030 : le groupe de travail 3 étudie le rôle des aliments aquatiques dans l'alimentation durable d'une population mondiale croissante

Vision 2030 : le groupe de travail 3 étudie le rôle des aliments aquatiques dans l'alimentation durable d'une population mondiale croissante 1000 540 Décennie de l'Océan

Avec des milliards de personnes qui dépendent de l'océan comme source primaire de nutrition et de subsistance, un défi important se pose : comment pouvons-nous nous assurer que les ressources de l'océan continuent à nourrir efficacement une population mondiale en expansion ? La Décennie des Nations unies pour l'océanologie au service du développement durable 2021-2030 (Décennie de l'Océan) répond à cette préoccupation essentielle par le biais de son défi 3 : "Nourrir durablement l'humanité". Défi 3 : "Nourrir durablement la population mondiale".

La prévalence élevée et croissante de la faim et de la malnutrition dans le monde, combinée aux préoccupations climatiques et environnementales, suggère que le système alimentaire mondial ne parvient pas à fournir des régimes alimentaires sûrs, nutritifs, durables et équitables. En conséquence, la communauté internationale appelle à une transformation des systèmes alimentaires, comme le souligne le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et comme l'a souligné le Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires de 2021.

Le site Décennie de l'Océan vise à faciliter la transition entre "l'océan que nous avons" et "l'océan que nous voulons", afin d'assurer un avenir durable, équitable et sain pour tous. Aujourd'hui, l'océan contribue de manière significative à la sécurité alimentaire et à la nutrition, et il a le potentiel de jouer un rôle encore plus important dans le système alimentaire mondial, en contribuant à la réduction de la pauvreté et du chômage par la création de nouvelles opportunités dans les secteurs de la pêche et de l'aquaculture. Pour réaliser le potentiel de l'océan, la Décennie de l'Océan's Vision 2030 a été créé dans le but de générer des connaissances, de soutenir l'innovation et de développer des solutions pour optimiser le rôle de l'océan dans l'alimentation durable de la population mondiale dans des conditions environnementales, sociales et climatiques changeantes.

Le groupe est dirigé par deux experts coprésidents : Mme Vera Agostini, directrice adjointe de la division des pêches et de l'aquaculture à l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), et M. Erik Olsen, chef du groupe de recherche sur le développement durable à l'Institut norvégien de recherche marine (IMR). Pour vaincre la faim, la FAO promeut une approche de la transformation bleue afin de maximiser durablement la contribution des systèmes alimentaires aquatiques à la sécurité alimentaire, à la nutrition et à des régimes alimentaires sains et abordables pour tous. En complément de ces efforts, l'IMR, en tant qu'institution de recherche, génère des connaissances sur les aliments aquatiques, couvrant chaque étape du système alimentaire aquatique, de la production et de la récolte, en passant par la transformation et l'emballage, jusqu'à l'impact sur la santé et le bien-être humains. Au-delà de leur rôle de chef de file au sein du groupe de travail 3, la FAO et l'IMR soutiennent le site Décennie de l'Océan en dirigeant les programmes et projets de la décennie[1].

À gauche : Vera Agostini (Crédit : Malin Kvamme/ Statsraad Lehmkuhl). A droite : Erik Olsen.

Composé de 14 experts issus de divers domaines, dont la pêche, les sciences sociales de l'environnement, l'économie des océans, le changement climatique, la nutrition et les systèmes alimentaires, le groupe de travail 3 rassemble les connaissances et l'expérience interdisciplinaires indispensables pour s'attaquer aux systèmes alimentaires aquatiques.

Les aliments aquatiques comprennent tous les organismes aquatiques comestibles, tels que les poissons, les crustacés et les algues, provenant de systèmes de production en mer et en eau douce (aquaculture et pêche). Les populations vulnérables sur le plan nutritionnel, dont de nombreuses populations autochtones, sont particulièrement dépendantes de cette source essentielle de micronutriments pour leur alimentation. Les systèmes alimentaires aquatiques, de la production à la consommation, sont également profondément liés aux moyens de subsistance, aux économies et à la culture. Selon le rapport de la FAO sur la situation mondiale des pêches et de l'aquaculture (SOFIA), on estime qu'"environ 600 millions de moyens d'existence dépendent au moins partiellement de la pêche et de l'aquaculture"[2]. Outre leur rôle vital dans les systèmes alimentaires mondiaux, les aliments aquatiques ont une empreinte environnementale plus faible que les autres systèmes de production terrestres (réduction des gaz à effet de serre, de l'azote, de l'utilisation des terres et de l'eau, etc.)

Les aliments aquatiques, en particulier le poisson, sont des "super-aliments" qui regorgent de vitamines et de nutriments essentiels à la santé et au développement", déclare Erik Olsen. Garantir un accès durable et équitable à ces "super-aliments" pour notre population croissante est essentiel pour atteindre les Objectifs de développement durable des Nations unies d'ici 2030."

Au cours de la phase initiale du processus Vision 2030, le groupe de travail 3 a organisé une série de réunions en ligne, procédé à une analyse documentaire et élaboré un document initial résumant la situation actuelle, les principales lacunes, les solutions proposées et les voies d'avenir pour les aliments aquatiques sur le site Décennie de l'Océan. Au fil des mois de collaboration, les experts ont révélé que malgré la richesse des connaissances disponibles sur les systèmes alimentaires aquatiques - et leur incroyable capacité à résoudre les problèmes de faim, de malnutrition, de pauvreté et de durabilité dans le monde entier - les changements en matière de gouvernance et de politique sont lents, et des déficits de connaissances subsistent dans des domaines essentiels, en particulier dans les sciences comportementales et sociales ainsi que dans l'innovation technologique.

Largement documentés par les Nations unies et des initiatives internationales telles que l'évaluation de l'alimentation bleue, ces défis comprennent les pressions générées par l'anthropocène (par exemple, les pratiques non durables dans la pêche et l'aquaculture), les modifications de l'écosystème liées à l'anthropocène (par exemple, les modifications de la pêche induites par le climat), et la disponibilité des données. Les pressions qui s'exercent tout au long de la chaîne de valeur, telles que la circularité entre les systèmes alimentaires aquatiques et terrestres, les problèmes de distribution et d'inégalité d'accès, les pertes et le gaspillage, l'absence de traçabilité de bout en bout et la biosécurité, entravent encore les progrès. Au niveau de la gouvernance, les difficultés comprennent une approche cloisonnée des systèmes alimentaires aquatiques, des politiques qui entravent la transformation, une mauvaise intégration de la science dans la gestion et une faible intégration des connaissances locales et autochtones et des acteurs à petite échelle.

La coprésidente Vera Agostini souligne l'importance de réévaluer de manière critique et de remodeler notre approche conventionnelle de la nutrition en mer afin de relever ces défis. "Si nous voulons que la production alimentaire aquatique contribue à des systèmes alimentaires durables et respectueux de la nature, la transformation est essentielle", déclare-t-elle. "Pour que cette transformation bleue réussisse, des décisions techniques et politiques complexes, un engagement large et inclusif des parties prenantes, des partenariats solides et une collaboration internationale sont nécessaires. Le groupe de travail 3 rassemble un groupe diversifié d'experts du monde entier - un "partenariat" bien placé pour faire la différence pour les systèmes alimentaires aquatiques.

Actuellement, le groupe de travail affine les domaines de développement, d'approfondissement et de mise en œuvre des solutions afin de finaliser l'ambition stratégique du défi 3 et de proposer des mesures réalisables dans le cadre du site Décennie de l'Océan. Une approche clé se concentrera sur des solutions intégrées pour les aliments aquatiques dans le contexte de l'économie océanique, des systèmes alimentaires, de la santé et des objectifs environnementaux globaux. Les progrès et l'efficacité de l'amélioration des systèmes alimentaires aquatiques seront mesurés à l'aide d'indicateurs pertinents, ce qui conduira à la création d'un livre blanc complet décrivant l'ambition stratégique du défi 3 pour le site Décennie de l'Océan.

Le voyage de transformation Décennie de l'Océan à l'horizon 2030

The consolidated version of the Challenge 3 White Paper was presented and debated during ‘Session 2 – Science and Solutions for a Sustainable and Resilient Ocean Economy’ at the 2024 Ocean Decade Conference in Barcelona, a pivotal event for the Vision 2030 process. The outcomes of discussions were incorporated into the final version of the document.

Cliquez ici pour rencontrer le groupe de travail 3 et en savoir plus sur le processus Vision 2030.

Vision 2030 White Paper on Challenge 3

Read the recommendations of the Vision 2030 Working Group 3 to sustainably feed the global population.

For more information, please contact: Vision 2030 Team (vision2030@unesco.org)

***

A propos de Décennie de l'Océan:

Proclamée en 2017 par l'Assemblée générale des Nations unies, la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030) (" Décennie de l'Océan") vise à stimuler la science océanique et la production de connaissances afin d'inverser le déclin de l'état du système océanique et de catalyser de nouvelles opportunités pour le développement durable de ce gigantesque écosystème marin. La vision du site Décennie de l'Océan est "la science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons". Le site Décennie de l'Océan fournit un cadre de rassemblement pour les scientifiques et les parties prenantes de divers secteurs afin de développer les connaissances scientifiques et les partenariats nécessaires pour accélérer et exploiter les progrès de l'océanographie afin de parvenir à une meilleure compréhension du système océanique et d'apporter des solutions fondées sur la science pour réaliser l'Agenda 2030. L'Assemblée générale des Nations unies a chargé la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO de coordonner les préparatifs et la mise en œuvre de la Décennie.

À propos du CIO/UNESCO :

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI/UNESCO) encourage la coopération internationale dans le domaine des sciences de la mer afin d'améliorer la gestion des océans, des côtes et des ressources marines. La COI permet à ses 150 États membres de travailler ensemble en coordonnant des programmes de développement des capacités, d'observations et de services océaniques, d'océanologie et d'alerte aux tsunamis. Le travail de la COI contribue à la mission de l'UNESCO qui est de promouvoir l'avancement de la science et de ses applications afin de développer les connaissances et les capacités, essentielles au progrès économique et social, fondement de la paix et du développement durable.

 

[1] "Digital innovation Hand-in-Hand with fisheries and ecosystems scientific monitoring programme" (FAO), "EAF-Nansen Programme on Supporting the Application of the Ecosystem Approach to Fisheries (EAF) management, considering climate and pollution impacts" (FAO), et "Climate Resilient Aquatic Food : Feeding the Future (ClimeFOOD)" (IMR).

[2] La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2022. Vers une transformation bleue. Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture. https://www.fao.org/3/cc0461en/online/cc0461en.html

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.