L'UNESCO et la communauté Décennie de l'Océan se rallient à la Conférence des Nations unies sur les océans de 2022 pour plaider en faveur d'une action scientifique sur les océans.

COI-UNESCO

L'UNESCO et la communauté Décennie de l'Océan se rallient à la Conférence des Nations unies sur les océans de 2022 pour plaider en faveur d'une action scientifique sur les océans.

L'UNESCO et la communauté Décennie de l'Océan se rallient à la Conférence des Nations unies sur les océans de 2022 pour plaider en faveur d'une action scientifique sur les océans. 2000 1334 Décennie de l'Océan

Plus de 20 chefs d'État et de gouvernement ont rejoint des milliers d'experts, de chefs d'entreprise, de scientifiques et de représentants de la société civile du 27 juin au 1er juillet à Lisbonne, au Portugal, à l'occasion de la Conférence des Nations Unies sur les océans 2022. Dirigeant la mise en œuvre de la Décennie des Nations Unies pour l'océanologie au service du développement durable 2021-2030 (Décennie de l'Océan), l'UNESCO a profité de l'occasion pour rassembler une communauté océanique diversifiée, déterminée à débloquer les connaissances nécessaires pour concrétiser la vision de l'océan que nous voulons.

La conférence

Réunissant quelque 6 500 participants, la Conférence des Nations unies sur les océans 2022 a donné un nouvel élan pour faire avancer l'objectif de développement durable (ODD) 14 - au cœur de l'action mondiale pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes marins. Des mesures concrètes ont été adoptées pour améliorer la résilience des océans et les communautés plus durables, soutenues par une nouvelle vague d'engagements - s'appuyant sur les plus de 1 300 engagements pris lors de la Conférence sur les océans de 2017 - pour restaurer la santé des océans.

Elle s'est conclue par l'adoption de la déclaration de Lisbonne, intitulée "Notre océan, notre avenir, notre responsabilité". Les dirigeants du monde entier se sont engagés à agir "de manière décisive et urgente pour améliorer la santé, la productivité, l'utilisation durable et la résilience de l'océan et de ses écosystèmes" et à "améliorer [notre] compréhension de l'impact des activités humaines cumulées sur l'océan" par une coopération renforcée à tous les niveaux.

La déclaration reconnaît l'importance du site Décennie de l'Océan, y compris le rôle de la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO, et l'objectif de la Décennie qui est de générer et d'utiliser des connaissances pour l'action transformatrice nécessaire à l'obtention d'un océan sain, sûr et résilient pour le développement durable d'ici 2030 et au-delà.

Promouvoir des solutions durables fondées sur la connaissance grâce à Décennie de l'Océan

Le 27 juin, les parrains et les membres de l'AllianceDécennie de l'Océan ont participé à leur première réunion en personne, convoquée par Audrey Azoulay, directrice générale de l'UNESCO, S.E. Uhuru Kenyatta, président du Kenya, et S.E. Marcelo Rebelo de Sousa, président du Portugal - les deux présidents étant les parrains fondateurs de l'Alliance. L'événement a été l'occasion pour les membres de l'Alliance de prendre des engagements et de faire des annonces, et de lancer un appel à l'action commun en faveur de l'investissement dans l'océanographie.

Le président de Palau, S.E. Surangel Whipps Jr, ainsi que des représentants de haut niveau des gouvernements membres de l'Alliance, des agences des Nations unies, des institutions philanthropiques et du secteur privé sont montés sur scène pour annoncer de nouveaux engagements sur le site Décennie de l'Océan, tandis que l'envoyé spécial des Nations unies pour les océans, Peter Thomson, clôturait la réunion.

Regardez la réunion de haut niveau de l'alliance Décennie de l'Océan ici

Le forum Décennie de l'Océan , qui s'est tenu le 30 juin, a présenté et célébré les réalisations des 18 premiers mois de la Décennie sur les thèmes de la science, de l'innovation et de la technologie ainsi que du changement de comportement, et a discuté de l'héritage de la Décennie à l'horizon 2030 et au-delà. Le forum a également présenté plusieurs initiatives approuvées ( Actions de la Décennie ) tout en offrant un espace pour les annonces des partenaires, y compris le lancement de trois nouveaux centres de collaboration de la Décennie (DCC) : DCC for Ocean-Climate Solutions (Ocean Visions en partenariat avec Georgia Tech et Georgia Aquarium) ; DCC for Ocean Prediction (Mercator Ocean International) ; DCC for Coastal Resilience (Université de Bologne). La conférence a également été l'occasion de dévoiler la déclaration de Bouknadel, rédigée par 18 fondations philanthropiques appelant à investir davantage dans les sciences océaniques transformatrices, et d'annoncer un nouveau mécanisme de financement commun de la philanthropie destiné à soutenir la coconception, la communication et le développement des capacités dans le domaine des sciences océaniques.

Regardez le forum Décennie de l'Océan ici // Regardez les temps forts de l'événement Décennie de l'Océan ici

S'appuyant sur des exemples d'initiatives scientifiques ambitieuses qui sont accessibles, fiables, évolutives et durables, l'événement parallèle UNESCO-DOALOS intitulé "L'océanographie et son interface politique : de la connaissance aux solutions océaniques durables" a permis de discuter de la manière d'améliorer l'interface océanographie-politique et de faire en sorte que les connaissances découvertes par la communauté scientifique puissent soutenir les décideurs politiques.

Conformément au résultat Décennie de l'Océan "Un océan sûr où la vie et les moyens de subsistance sont protégés des risques liés à l'océan", l'UNESCO et l'UNDRR ont co-organisé un événement parallèle pour promouvoir les efforts de réduction du risque de tsunami en tant que contribution clé à la Décennie et à l'intensification de l'action en matière de science et d'innovation océaniques. Des villes et des États membres ont fait part de leurs perspectives et de leurs progrès en vue d'être prêts pour les tsunamis d'ici 2030.

Reconnaître l'engagement individuel dans la Décennie

L'UNESCO a commencé la Conférence des Nations Unies de 2022 par un grand événement dans la zone média des ODD pour désigner officiellement la surfeuse brésilienne Maya Gabeira comme Championne de l'UNESCO pour l'océan et la jeunesse, en reconnaissance de ses réalisations et de son engagement de longue date pour la conservation des océans, y compris dans le contexte du site Décennie de l'Océan et de sa campagne GenOcean.

Cette désignation a été officiellement proclamée par la directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, en présence d'Oskar Metsavaht, ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO et entrepreneur de mode brésilien, connu pour son riche passé d'engagement environnemental.

Le 27 juin, le leader industriel norvégien Kjell Inge Røkke a également été officiellement accueilli en tant que parrain de l'alliance Décennie de l'Océan et en tant qu'émissaire spécial des Nations unies pour les données océanographiques industrielles ( Décennie de l'Océan ).

Autres points forts

Parmi d'autres annonces liées au site Décennie de l'Océan, l 'UNESCO et le Groupe Prada ont révélé les gagnants de la deuxième édition du projet SEA BEYOND. Dix écoles secondaires du monde entier ont participé à une série de webinaires dirigés par des experts de l'UNESCO pour explorer les dix défis de la Décennie et établir un réseau de relations de collaboration à l'échelle mondiale.

Seabed 2030 - un programme de la Décennie approuvé - a annoncé qu'il avait cartographié 23,4 % des fonds marins en haute résolution depuis son lancement en 2017. Seabed 2030 est un projet de collaboration entre la Nippon Foundation et la Carte générale bathymétrique des océans (GEBCO) visant à inspirer la cartographie complète des océans du monde d'ici 2030. La GEBCO est un programme conjoint de l'Organisation hydrographique internationale et de la COI-UNESCO.

Le dernier jour de la conférence, le Fonds mondial pour les récifs coralliens a été reconnu comme une contribution officielle à la Décennie, en reconnaissance de son travail novateur consistant à tirer parti d'une approche scientifique pour accélérer les investissements en faveur des récifs coralliens par le biais d'un financement public-privé. L'événement a bénéficié de la présence de S.A.R. la princesse Eugénie du Royaume-Uni.

Un nouvel accord entre la COI-UNESCO et la Communauté du Pacifique (CPS) a été signé afin de stimuler la collaboration en matière d'océanographie pour le plus grand océan du monde. Couvrant des domaines tels que les systèmes d'alerte précoce et la réduction des risques, la connaissance des océans et le développement des capacités, l'accord stimulera l'action dans le domaine de l'océanographie du Pacifique et renforcera la collaboration pour la mise en œuvre du site Décennie de l'Océan dans la région.

Expositions publiques

L'Institut Schmidt de l'Océan (SOI), en collaboration avec Nautilus, a présenté à travers la Galerie d'Art Océanique des œuvres d'art issues du prolifique programme Artiste en Mer du SOI, qui utilise l'art pour inspirer l'action et faire progresser la compréhension de l'océanographie. L'exposition était accessible pendant toute la durée de la conférence au musée Ciência Viva.

Enfin, près de quarante œuvres d'art composant l'expositionDécennie de l'Océan ont été inaugurées le 25 juin sur la place du Rossio, à Lisbonne, afin d'encourager la sensibilisation et l'action en faveur des océans. L'exposition se poursuivra jusqu'au 9 juillet ; toutes les œuvres d'art sont disponibles gratuitement en ligne.

Pour plus d'informations, veuillez contacter
Vinicius Lindoso(v.lindoso@unesco.org)

***

À propos de la conférence des Nations unies sur les océans de 2022 :

Coorganisée par les gouvernements du Kenya et du Portugal, la Conférence des Nations unies sur les océans 2022 s'est déroulée du 27 juin au 1er juillet 2022 à Lisbonne, au Portugal, sous le thème général : " Renforcer l'action océanique fondée sur la science et l'innovation pour la mise en œuvre de l'objectif 14 : bilan, partenariats et solutions ".

En plus des sessions plénières, la Conférence a consisté en huit dialogues interactifs. De nature collaborative et multipartite, ils ont porté sur des recommandations visant à soutenir la mise en œuvre de l'ODD 14, notamment en renforçant la coopération, en s'appuyant sur les partenariats fructueux existants et en en stimulant de nouveaux, innovants et concrets, compte tenu du thème de la Conférence. Parmi les sujets abordés figuraient la réduction au minimum et la lutte contre la pollution marine, l'acidification, la désoxygénation et le réchauffement, ainsi que la promotion et le renforcement des économies durables fondées sur l'océan, en particulier pour les petits États insulaires en développement et les pays les moins avancés.

Plus de 200 événements parallèles ont eu lieu pendant la conférence, à l'intérieur et à l'extérieur du lieu principal, l'Altice Arena de Lisbonne, ainsi que virtuellement.

A propos de Décennie de l'Océan:

Proclamée en 2017 par l'Assemblée générale des Nations unies, la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030) (" Décennie de l'Océan") vise à stimuler la science océanique et la production de connaissances afin d'inverser le déclin de l'état du système océanique et de catalyser de nouvelles opportunités pour le développement durable de ce gigantesque écosystème marin. La vision du site Décennie de l'Océan est "la science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons". Le site Décennie de l'Océan fournit un cadre de rassemblement pour les scientifiques et les parties prenantes de divers secteurs afin de développer les connaissances scientifiques et les partenariats nécessaires pour accélérer et exploiter les progrès de l'océanographie afin de parvenir à une meilleure compréhension du système océanique, et de fournir des solutions fondées sur la science pour réaliser l'Agenda 2030. L'Assemblée générale des Nations unies a chargé la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO de coordonner les préparatifs et la mise en œuvre de la Décennie.

A propos du CIO-UNESCO :

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI-UNESCO) encourage la coopération internationale dans le domaine des sciences de la mer afin d'améliorer la gestion de l'océan, des côtes et des ressources marines. La COI permet à ses 150 États membres de travailler ensemble en coordonnant des programmes de développement des capacités, d'observation et de services océaniques, d'océanographie et d'alerte aux tsunamis. Le travail de la COI contribue à la mission de l'UNESCO qui est de promouvoir le progrès de la science et de ses applications pour développer les connaissances et les capacités, clés du progrès économique et social, fondement de la paix et du développement durable.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.