Le One Ocean Summit donne le coup d'envoi de la "super année" de l'océan avec des engagements majeurs

COI-UNESCO

Le One Ocean Summit donne le coup d'envoi de la "super année" de l'océan avec des engagements majeurs

Le One Ocean Summit donne le coup d'envoi de la "super année" de l'océan avec des engagements majeurs 1920 1280 Décennie de l'Océan

Le One Ocean Summit s'est déroulé à Brest en Bretagne, dans le nord-ouest de la France, du 9 au 11 février 2022, et a mobilisé la communauté internationale pour qu'elle prenne des mesures concrètes en vue de préserver et de soutenir un océan sain et durable.

Organisé dans le cadre de la présidence française du Conseil de l'Union européenne, avec le soutien des Nations unies, le One Ocean Summit a été le premier événement majeur d'une "super année" pour l'océan. Il a permis de relever le niveau d'ambition collective de la communauté internationale sur les questions marines et de susciter des engagements concrets pour protéger les océans et inverser la tendance à la dégradation de leur état de santé.

Entre le 9 et le 10 février, le sommet a organisé plus de trente événements (ateliers, forums, tables rondes et autres initiatives), pour aboutir à un segment de haut niveau le 11 février avec des interventions de chefs d'État et de gouvernement, du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, de la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay, de dirigeants d'entreprises et de la société civile, qui ont annoncé des mesures radicales pour revitaliser l'océan et favoriser des solutions basées sur l'océan pour le développement durable.

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

L'UNESCO a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement français pour coordonner le programme scientifique du Sommet et veiller à ce qu'il aborde les principaux défis et les tendances émergentes en matière de connaissances lorsqu'il s'agit de débloquer des solutions océaniques pour le développement durable. Le Sommet a contribué à renforcer la dynamique de la Décennie des Nations Unies pour l'océanologie au service du développement durable (2021-2030), au début de sa deuxième année.

Le 10 février au matin, l'UNESCO a organisé un atelier intitulé "La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons". La discussion a mis en évidence l'existence de lacunes critiques dans la cartographie et l'observation des océans, la connaissance de la biodiversité marine et le lien entre l'océan et le climat. Pour réaliser les ambitions mondiales et nationales en matière de gestion équitable et durable des océans, il faut changer radicalement la façon dont l'océanographie est produite, utilisée et financée.

Le participant à l'atelier a appelé tous les acteurs à contribuer aux objectifs et aux aspirations du site Décennie de l'Océan en veillant à ce que les données, les informations et les connaissances soient accessibles et partagées, et à ce que les acteurs du monde entier aient la capacité et les ressources nécessaires pour utiliser les données et les informations afin d'étayer les décisions en matière de politique et de gestion des océans.

Les gouvernements, l'industrie, la philanthropie, la société civile et les organisations internationales et régionales ont été invités par des intervenants de haut niveau issus d'agences des Nations unies, de la communauté scientifique et d'organisations internationales à s'engager activement sur le site Décennie de l'Océan, à catalyser de nouveaux partenariats entre les producteurs et les utilisateurs de connaissances océaniques et à accroître les investissements dans les initiatives prioritaires de transformation de l'océanographie dans toutes les zones géographiques.

Remodeler la relation de l'humanité avec l'océan par l'éducation

En combinant l'expertise scientifique et éducative mondiale, l'UNESCO a également contribué à l'intégration de l'éducation à l'océan dans le programme du sommet, avec un atelier dédié pour faire le point sur le développement des initiatives et des défis de l'éducation à l'océan à travers le monde. L'atelier a présenté les nombreuses dimensions et les principales parties prenantes de l'éducation à l'océan et de l'éducation connexe aujourd'hui. Il a également discuté des défis et exploré les possibilités de progrès, en annonçant de nouvelles initiatives.

Afin de mobiliser des personnes du monde entier et d'horizons différents pour restaurer et protéger les océans, le site Décennie de l'Océan a lancé sa première campagne publique officielle lors de l'événement, Génération Océan (GenOcean). Cette campagne utilise des récits personnels transformateurs pour connecter les citoyens à la connaissance des océans et les inciter à agir pour restaurer, protéger et mieux vivre avec les océans.

Le Directeur général de l'UNESCO annonce deux engagements majeurs

S'exprimant lors du segment de haut niveau du One Ocean Summit, la directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a pris deux engagements majeurs, autour de la cartographie des océans et de l'éducation.

Le directeur général de l'UNESCO a annoncé l'engagement de l'Organisation à réunir les gouvernements et le secteur privé pour cartographier au moins 80% des fonds marins d'ici 2030. Il s'agira d'une étape importante vers la réalisation des objectifs de la carte bathymétrique générale des océans (GEBCO) de l'Organisation hydrographique internationale (OHI) et de la COI-UNESCO, et d'une contribution à l'ambitieuse initiative Seabed 2030 de la Nippon Foundation/GEBCO, qui vise à cartographier en haute résolution l'ensemble des océans d'ici 2030. La connaissance de la profondeur et du relief des fonds marins jouera un rôle majeur dans la fourniture de connaissances et de données essentielles à la gestion des océans.

L'UNESCO s'est également engagée à inclure l'éducation à l'océan dans les programmes scolaires du monde entier d'ici 2025. Pour atteindre cet objectif ambitieux, l'UNESCO a dévoilé un référentiel commun de contenus éducatifs destiné aux décideurs politiques et aux concepteurs de programmes scolaires. Ce nouvel outil, intitulé New Blue Curriculum : Une boîte à outils pour les décideurs politiques, a été lancé avec le soutien d'AXA XL et de nombreux autres partenaires et experts. Il fournit les outils et les cadres politiques nécessaires pour intégrer l'éducation à l'océan à tous les niveaux de la chaîne éducative : de l'élaboration des programmes nationaux à la préparation des cours par les enseignants.

Une alliance plus forte Décennie de l'Océan

L'AllianceDécennie de l'Océan soutient toutes les formes d'océanographie afin de concrétiser la vision de la Décennie et de contribuer ainsi à l'Agenda 2030 pour le développement durable. En marge du Sommet, S.E. Wavel Ramkalawan, Président de la République des Seychelles et S.E. Jonas Gahr Støre, Premier Ministre de Norvège ont accepté l'invitation de l'UNESCO à devenir les parrains de l'Alliance. Cela renforce considérablement la capacité de l'Alliance à catalyser le soutien au site Décennie de l'Océan par la mobilisation ciblée de ressources, la mise en réseau et l'influence, l'effet de levier et la multiplication des engagements de ressources financières et en nature.

Initiatives visant à réunir la communauté océanique pour générer les connaissances essentielles manquantes

Plusieurs autres initiatives importantes ont été lancées ou annoncées pendant le sommet, notamment autour d'un soutien plus systématique et multipartite pour l'observation d'un océan de plus en plus changeant.

OceanOPS, un centre conjoint de l'Organisation météorologique mondiale et de la COI-UNESCO, a lancé le projet Odyssey, approuvé par le site Décennie de l'Océan , à l'appui du Système mondial d'observation de l'océan (GOOS).

Le projet Odyssey fait appel à la société civile pour soutenir la mise en œuvre du GOOS et libérer le potentiel des citoyens, des marins de la course à l'océan, des navigateurs, des ONG et du secteur privé afin de garantir une connaissance plus complète de l'océan et de l'atmosphère qui le surplombe, en fournissant des données permettant de prévoir efficacement la manière dont l'océan et le climat peuvent évoluer dans les années à venir.

L'UNESCO a également annoncé l'approbation de l'expédition POLAR POD comme faisant partie des 166 initiatives de sciences océaniques transformatrices connues sous le nom de Décennie de l'Océan Actions. Cette expédition, dirigée par l'explorateur Jean-Louis Etienne, fera deux fois le tour de l'Antarctique entre 2024 et 2026 à bord de la plateforme océanographique "zéro émission" POLAR POD.

Avec les autres sites Actions de la Décennie approuvés dans le cadre de Décennie de l'Océan, POLAR POD contribuera à la réalisation de l'objectif de la Décennie, qui est de débloquer d'ici 2030 "la science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons".

***

A propos du CIO de l'UNESCO :

La Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO encourage la coopération internationale dans le domaine des sciences de la mer afin d'améliorer la gestion des océans, des côtes et des ressources marines. La COI permet à ses 150 États membres de travailler ensemble en coordonnant des programmes de développement des capacités, d'observations et de services océaniques, d'océanologie et d'alerte aux tsunamis. Le travail de la COI contribue à la mission de l'UNESCO qui est de promouvoir l'avancement de la science et de ses applications afin de développer les connaissances et les capacités, clés du progrès économique et social, fondement de la paix et du développement durable.

A propos de Décennie de l'Océan:

La Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable 2021-2030 (Décennie de l'Océan) fournit un cadre de rassemblement pour les scientifiques, les gouvernements, les universités, les entreprises, l'industrie et la société civile afin de développer les solutions transformatrices et les partenariats nécessaires pour parvenir à une meilleure compréhension et à une meilleure protection de l'océan. Ces avancées fondées sur la science contribueront à la réalisation de l'Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable. L'Assemblée générale des Nations unies a chargé la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO de coordonner les préparatifs et la mise en œuvre de la Décennie.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.