Un récif corallien rare découvert près de Tahiti par une mission de l'UNESCO

L'UNESCO

Un récif corallien rare découvert près de Tahiti par une mission de l'UNESCO

Un récif corallien rare découvert près de Tahiti par une mission de l'UNESCO 2000 1333 Ocean Decade

Une mission de recherche scientifique soutenue par l'UNESCO a découvert l'un des plus grands récifs coralliens du monde au large des côtes de Tahiti. L'état immaculé des coraux en forme de rose et l'étendue de la zone qu'ils recouvrent en font une découverte de grande valeur.

"À ce jour, nous connaissons mieux la surface de la lune que les profondeurs de l'océan. Seuls 20% de l'ensemble des fonds marins ont été cartographiés. Cette découverte remarquable à Tahiti démontre le travail incroyable des scientifiques qui, avec le soutien de l'UNESCO, font progresser l'étendue de nos connaissances sur ce qui se trouve en dessous." Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Une découverte tout à fait inhabituelle

Le récif est situé à des profondeurs comprises entre 30 et 65 mètres. Il mesure environ 3 km de long et entre 30 et 60/65 m de large, ce qui en fait l'un des récifs coralliens sains les plus étendus jamais enregistrés. Les coraux géants en forme de rose ont jusqu'à 2 mètres de diamètre.

C'est très inhabituel car, jusqu'à présent, la grande majorité des récifs coralliens connus dans le monde se trouvent à des profondeurs allant jusqu'à 25 mètres. Cette découverte suggère donc qu'il existe de nombreux autres grands récifs, à des profondeurs de plus de 30 mètres, dans ce qu'on appelle la "zone crépusculaire" de l'océan, que nous ne connaissons tout simplement pas.

"C'était magique de voir des coraux roses géants et magnifiques s'étendre à perte de vue. C'était comme une œuvre d'art". Alexis Rosenfeld, photographe français et fondateur de la campagne 1 Ocean.

Un pas en avant pour la science

Cette expédition s'inscrit dans le cadre de l'approche globale de l'UNESCO visant à cartographier l'océan. Les récifs coralliens constituent une importante source de nourriture pour d'autres organismes. Leur localisation peut donc faciliter la recherche sur la biodiversité. Les organismes qui vivent sur les récifs peuvent être importants pour la recherche médicale et les récifs peuvent également fournir une protection contre l'érosion côtière et même les tsunamis.

"La Polynésie française a subi un important épisode de blanchiment en 2019, mais ce récif ne semble pas avoir été affecté de manière significative. La découverte de ce récif dans un état aussi vierge est une bonne nouvelle et peut inspirer la conservation future. Nous pensons que les récifs plus profonds pourraient être mieux protégés du réchauffement climatique." Dr. Laetitia Hedouin, Centre national de la recherche scientifique (CNRS), France

Jusqu'à présent, très peu de scientifiques ont été en mesure de localiser, d'examiner et d'étudier les récifs coralliens à des profondeurs de plus de 30 mètres. Toutefois, la technologie permet désormais de réaliser des plongées plus longues à ces profondeurs. Au total, l'équipe a effectué des plongées d'environ 200 heures pour étudier le récif et a pu assister à la ponte des coraux. D'autres plongées sont prévues dans les mois à venir pour poursuivre les investigations autour du récif.

L'action de l'Unesco pour l'océan

L'UNESCO est l'agence des Nations unies chargée de la recherche océanographique. La Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO, fondée en 1960 et rejointe par 150 pays, coordonne des programmes mondiaux tels que la cartographie des océans et le système d'alerte aux tsunamis, ainsi que de nombreux projets de recherche scientifique. L'agence est également la gardienne de lieux océaniques uniques, à travers 232 réserves de biosphère marine et 50 sites marins du patrimoine mondial d'une valeur universelle exceptionnelle. L'UNESCO pilote la Décennie des Nations unies pour l'océanographie au service du développement durable, de 2021 à 2030, qui se traduit cette année par l'organisation de plusieurs grands sommets internationaux qui amplifieront la mobilisation collective.

"Campagne "1 Océan, l'anatomie

Cette campagne est menée par le photographe explorateur Alexis Rosenfeld, en partenariat avec l'UNESCO pour la Décennie des sciences océaniques pour le développement durable. Chaque année, jusqu'en 2030, des expéditions seront menées à travers l'océan pour témoigner de ses atouts pour l'humanité, des menaces auxquelles il est confronté, mais aussi des solutions que nous pouvons apporter.

Pour plus d'informations, veuillez contacter : Tom Burridge | Courriel : te.burridge@unesco.org

***

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.