Le Pavillon de l'océan participe à la conférence des Nations unies sur le climat en demandant que les sciences de la mer soient à l'avant-garde des solutions pour le climat

Pavillon de l'océan et COI/UNESCO

Le Pavillon de l'océan participe à la conférence des Nations unies sur le climat en demandant que les sciences de la mer soient à l'avant-garde des solutions pour le climat

Le Pavillon de l'océan participe à la conférence des Nations unies sur le climat en demandant que les sciences de la mer soient à l'avant-garde des solutions pour le climat 1920 1080 Décennie de l'océan

L'océan sera au cœur de la COP28 qui se tiendra à Dubaï du 30 novembre au 12 décembre, en raison des phénomènes météorologiques extrêmes provoqués par l'augmentation des températures marines.

Paris, le 6 novembre 2023 - Un groupe d'organisations scientifiques océaniques, philanthropiques et d'autres parties prenantes de premier plan, dirigé par la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI) et la Scripps Institution of Oceanography de l'Université de Californie à San Diego, s'est réuni pour mettre en évidence l'océan mondial lors de la28e Conférence des Parties (COP28) qui se tiendra prochainement à Dubaï, aux Émirats arabes unis, du 30 novembre au 12 décembre 2023. La conférence devrait accueillir plus de 70 000 délégués, y compris des chefs d'État et des dirigeants mondiaux, afin de dégager un consensus et de faciliter les progrès en matière d'action climatique entre 197 pays, l'UE et des milliers d'organisations non gouvernementales, d'entreprises, de groupes de jeunes et d'autres parties prenantes axées sur les efforts visant à atteindre les objectifs énoncés dans l'Accord de Paris.

Le pavillon de l'océan revient pour la deuxième année consécutive afin de souligner le rôle intégral de l'océan dans le climat et de servir de centre d'échange d'idées pour les délégués à la conférence afin de répondre à la crise climatique en tirant parti de la science et des solutions océaniques. Tout au long des deux semaines de la conférence, le pavillon proposera plus de 80 événements, réunions et discussions approfondies sur un ensemble de thèmes de la conférence, notamment la montée des mers, le climat et l'océan vivant, ainsi que l'économie et la finance bleues. Les visiteurs du pavillon pourront également en apprendre davantage sur le travail des partenaires du pavillon de l'océan et s'entretenir avec des scientifiques, des leaders d'opinion et des étudiants engagés dans la recherche de solutions à certains des défis les plus pressants de la planète.

"Nous vivons sur une planète océanique et l'océan est au cœur de la résilience climatique et de l'atténuation des effets du changement climatique", a déclaré Peter de Menocal, président et directeur du WHOI. "En 2023, nous avons connu certains des plus grands extrêmes océaniques et météorologiques jamais enregistrés, soulignant l'urgence de prendre des décisions fondées sur la science pour protéger les personnes et les écosystèmes océaniques dont nous dépendons tous. L'accélération de la recherche scientifique et l'innovation en matière d'observation des océans doivent ouvrir la voie à la protection de la santé et de l'avenir de notre planète."

Comme chaque année, la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO - l'agence des Nations Unies mandatée pour promouvoir et soutenir l'océanographie - sera présente à la COP pour placer les défis et les solutions liés à l'océan et au climat au centre des négociations climatiques de haut niveau, et faciliter la collaboration intersectorielle sur les initiatives liées à l'océan et au climat aux niveaux national, régional et mondial. Depuis 2021, la COI/UNESCO participe également à la Décennie des Nations Unies pour l'océanographie au service du développement durable (2021-2030), ou "Décennie de l'océan", en tant que coordinateur.

"Bien que des avancées significatives aient été réalisées dans le domaine de l'océanographie ces dernières années, il existe encore d'importantes lacunes dans les connaissances qui entravent le développement de stratégies efficaces d'atténuation et d'adaptation au climat dans lesquelles l'océan joue un rôle central", déclare Julian Barbière, coordinateur mondial de la Décennie de l'océan et chef de section pour les politiques marines et la coordination régionale à la COI/UNESCO. "Au sein du Pavillon de l'océan, la Décennie de l'océan mettra en avant le lien entre l'océan et le climat afin de proposer collectivement des pistes concrètes d'action pour l'océan, contribuant ainsi à la réalisation de l'Agenda 2030."

Conformément au thème "Océan 2030" du pavillon, la Décennie des océans organisera un événement d'une demi-journée le 3 décembre (de 9 h 30 à 12 h 00, heure locale) afin de susciter un dialogue sur les connaissances et les partenariats dans le domaine des océans. De plus amples informations seront bientôt disponibles sur le site web de la Décennie des océans.

"Les récentes observations océaniques montrent que les océans ont absorbé une quantité choquante d'énergie thermique qui affectera le climat et les écosystèmes océaniques pour les décennies à venir", a déclaré Margaret Leinen, vice-chancelière des sciences marines à l'université de San Diego et directrice de l'océanographie Scripps. Mme Leinen est également coprésidente du conseil consultatif de la Décennie des océans. "Nous devons être en mesure de surveiller l'état des océans si nous voulons comprendre ce à quoi la société et, en fait, toute la vie sur Terre, sont confrontées. Il n'est tout simplement plus possible pour les négociateurs climatiques de la communauté internationale de considérer la surveillance et la protection des océans comme une simple considération. Il s'agit désormais d'un impératif. Le Pavillon de l'océan est conçu pour sensibiliser les négociateurs à cette question et pour leur fournir les preuves de ces risques climatiques.

La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est l'organe décisionnel le plus élevé au monde sur les questions climatiques et sa conférence annuelle des parties est l'une des plus grandes réunions internationales au monde. C'est le seul lieu où les dirigeants mondiaux et les experts du climat de près de 200 pays, ainsi que les experts et les dirigeants de l'industrie, du commerce, des transports, de la finance, du travail, et plus encore, se réunissent autour de la mission commune de respecter les engagements pris dans le cadre de l'Accord de Paris. En vertu de ce pacte conclu en 2015, les pays se sont engagés à réduire collectivement leurs émissions de gaz à effet de serre de manière à empêcher la planète de se réchauffer de plus de 1,5 à 2 °C (2,7 à 3,6 °F) par rapport à l'ère préindustrielle.

Comme le prévoit l'Accord de Paris sur le climat, la COP28 des Émirats arabes unis fournira le tout premier bilan mondial - une évaluation complète des progrès accomplis par rapport aux objectifs climatiques. Les Émirats arabes unis dirigeront un processus permettant à toutes les parties de convenir d'une feuille de route claire pour accélérer les progrès par le biais d'une transition énergétique mondiale pragmatique et d'une approche "ne laissant personne de côté pour une action climatique inclusive." Toutefois, selon la plupart des estimations, la planète est déjà en passe de dépasser ces limites, même avec une élimination complète des combustibles fossiles et des autres sources de gaz à effet de serre.

En conséquence, de nombreux experts scientifiques et politiques insistent de plus en plus sur la nécessité de développer et de déployer des méthodes permettant d'éliminer plus de dioxyde de carbone de l'atmosphère que les activités humaines n'en produisent, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Cette voie des émissions "nettes négatives" repose sur une amélioration considérable des connaissances sur les océans et les impacts potentiels du changement climatique continu et de toutes les solutions proposées, grâce à des réseaux et des technologies d'observation des océans améliorés, l'océanographie jouant un rôle moteur pour garantir que l'efficacité des solutions mises en œuvre est surveillée, rapportée et vérifiée et que les impacts environnementaux sont pleinement compris.

Une meilleure connaissance de l'océan et un renforcement des capacités peuvent également contribuer à relever un éventail beaucoup plus large de défis auxquels sont confrontées les populations du monde entier, notamment des conditions météorologiques de plus en plus extrêmes, la sécurité alimentaire, la production d'énergie, la gestion de l'eau, la perte de biodiversité et la modification de la biomasse, ainsi que la croissance durable. C'est pourquoi les partenaires du Pavillon de l'océan font passer leur message sur l'importance de l'océan dans toutes les activités humaines et pour la santé de la planète.

La liste des partenaires internationaux du Pavillon de l'océan s'est allongée depuis la CdP de l'année dernière et comprend un ensemble diversifié de leaders mondiaux dans un large éventail de secteurs du monde entier. Outre la Woods Hole Oceanographic Institution et la Scripps Institution of Oceanography, le pavillon de l'océan accueillera 35 partenaires au total, dont le partenaire principal Bloomberg Philanthropies, les partenaires de soutien Avatar Alliance Foundation, American Geophysical Union (AGU), Lloyd's Register Foundation, OceanX et Ocean Policy Research Institute (OPRI) de la Sasakawa Peace Foundation, ainsi que les partenaires de collaboration Blue Marine Foundation, Carbon to Sea Initiative, Ocean Policy Research Institute (OPRI) de la Sasakawa Peace Foundation ; et les partenaires collaborateurs Blue Marine Foundation, Carbon to Sea Initiative, CMA CGM Group, Coral Research & Development Accelerator Platform (CORDAP), Environmental Defense Fund (EDF), Fugro, GEOMAR Helmholtz Centre for Ocean Research Kiel (GEOMAR), Global ONCE, Indian National Centre for Ocean Information Services (INCOIS), Minderoo Foundation, National Academies Sciences, Engineering, Medicine (NASEM), National Institute for Ocean Science (IFREMER), National Institute of Oceanography and Fisheries (NIOF), National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA), National Oceanography Centre (NOC), Ocean & Climate Platform, Ocean Frontier Institute, Ocean Visions, Pacific Islands Forum (PIF) / Office of the Pacific Ocean Commissioner (OPOC), Prince Albert II of Monaco Foundation, Propeller Ventures, Running Tide, The French National Centre for Scientific Research (CNRS), The Portuguese Institute for Sea and Atmosphere (IPMA), UNESCO's Intergovernmental Oceanographic Commission (IOC/UNESCO), and Universidade de São Paulo (USP) / São Paulo Research Foundation (FAPESP).

De plus amples informations sur le Pavillon de l'Océan et la COP28 EAU sont disponibles sur le site web du pavillon et en s 'inscrivant pour recevoir les mises à jour de la COP28 par courrier électronique.

Pour plus d'informations sur la Décennie des océans à la COP28, veuillez contacter
L'équipe de communication de la Décennie de l'océan(oceandecade.comms@unesco.org)

***

À propos de la Woods Hole Oceanographic Institution :

La Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI) est une organisation privée à but non lucratif située à Cape Cod, dans le Massachusetts, qui se consacre à la recherche marine, à l'ingénierie et à l'enseignement supérieur. Fondée en 1930, elle a pour mission de comprendre l'océan et ses interactions avec la Terre dans son ensemble, et de faire comprendre le rôle de l'océan dans l'évolution de l'environnement mondial. Les découvertes novatrices du WHOI sont le fruit d'une combinaison idéale de science et d'ingénierie, qui en a fait l'un des leaders les plus fiables et les plus avancés sur le plan technique dans le domaine de la recherche fondamentale et appliquée sur les océans et de l'exploration des océans. Le WHOI est réputé pour son approche multidisciplinaire, la qualité de ses opérations navales et ses capacités inégalées en matière de robotique sous-marine. Nous jouons un rôle de premier plan dans l'observation des océans et exploitons le plus grand nombre de plateformes de collecte de données océaniques au monde. Des scientifiques, des ingénieurs et des étudiants de haut niveau collaborent à plus de 800 projets simultanés dans le monde entier, à la fois au-dessus et au-dessous des vagues, repoussant les limites de la connaissance afin d'informer les gens et les politiques pour une planète plus saine. Pour en savoir plus, consultez le site whoi.edu.

À propos de la Scripps Institution of Oceanography de l'université de San Diego : 

La Scripps Institution of Oceanography de l'université de Californie à San Diego est l'un des centres les plus importants au monde pour la recherche et l'enseignement des sciences de la terre. Au cours de leur deuxième siècle de découvertes, les scientifiques du Scripps s'efforcent de comprendre et de protéger la planète, et étudient nos océans, notre Terre et notre atmosphère afin de trouver des solutions à nos plus grands défis environnementaux. Le Scripps offre une éducation et une formation inégalées à la prochaine génération de leaders scientifiques et environnementaux grâce à ses programmes de premier cycle, de maîtrise et de doctorat. L'institution exploite également une flotte de quatre navires de recherche océanographique et abrite le Birch Aquarium at Scripps, un centre d'exploration public qui accueille 500 000 visiteurs chaque année.

À propos de la Décennie de l'océan :

Proclamée en 2017 par l'Assemblée générale des Nations unies, la Décennie des Nations unies pour l'océanologie au service du développement durable (2021-2030) ("la Décennie de l'océan") vise à stimuler l'océanologie et la production de connaissances afin d'inverser le déclin de l'état du système océanique et de catalyser de nouvelles possibilités de développement durable de cet immense écosystème marin. La vision de la Décennie de l'océan est "la science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons". La Décennie de l'océan fournit un cadre de rassemblement pour les scientifiques et les parties prenantes de divers secteurs afin de développer les connaissances scientifiques et les partenariats nécessaires pour accélérer et exploiter les progrès de l'océanographie afin de parvenir à une meilleure compréhension du système océanique et de fournir des solutions scientifiques pour réaliser l'Agenda 2030. L'Assemblée générale des Nations unies a chargé la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO de coordonner les préparatifs et la mise en œuvre de la Décennie.

À propos du CIO/UNESCO :

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI/UNESCO) encourage la coopération internationale dans le domaine des sciences de la mer afin d'améliorer la gestion des océans, des côtes et des ressources marines. La COI permet à ses 150 États membres de travailler ensemble en coordonnant des programmes de développement des capacités, d'observations et de services océaniques, d'océanologie et d'alerte aux tsunamis. Le travail de la COI contribue à la mission de l'UNESCO qui est de promouvoir l'avancement de la science et de ses applications afin de développer les connaissances et les capacités, essentielles au progrès économique et social, fondement de la paix et du développement durable.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.