Décennie de l'Océan Conversations : Aimee Clark (Nouvelle-Zélande)

La Décennie de l'Océan

Décennie de l'Océan Conversations : Aimee Clark (Nouvelle-Zélande)

Décennie de l'Océan Conversations : Aimee Clark (Nouvelle-Zélande) 1500 1001 Décennie de l'Océan

Aimee Clark, jeune responsable de l'UNESCO Aotearoa, partage avec nous sa passion pour l'océan, ses idées sur la manière d'améliorer l'interaction entre le site Décennie de l'Océan et la Décennie internationale des langues autochtones, son dicton Māori préféré et bien d'autres choses encore ! Plongez dans l'univers de cette jeune représentante du comité national néo-zélandais de la Décennie!

  1. Pourriez-vous nous en dire plus sur vous et sur l'origine de votre relation avec l'océan ?

Je m'appelle Aimee Clark, j'ai 24 ans et je suis originaire d'Aotearoa, en Nouvelle-Zélande.

J'ai été un défenseur de notre océan pendant toute ma vie. J'ai grandi au bord de la plage sur une île du Pacifique et j'ai toujours été entourée d'eau. L'océan faisait partie de mon identité, j'aimais sa beauté, sa puissance et la biodiversité sous les vagues. Lorsque j'avais neuf ans, mon grand-père m'a envoyé sa collection de DVD de Sir David Attenborough et j'ai regardé "The Blue Planet" pour la première fois. Cela a déclenché ma passion pour la conversation sur les océans, la biologie marine et la narration d'histoires. Tout au long de mes études secondaires, je me suis engagé à protéger et à défendre notre océan. J'ai commencé à faire du bénévolat à l'aquarium local à l'âge de 12 ans, en incitant d'autres personnes à partager ma passion.

Je suis titulaire d'une licence en biologie marine et études environnementales et j'achève actuellement une maîtrise en communication scientifique et réalisation de films d'histoire naturelle à l'université d'Otago. J'ai eu le privilège d'assister à la conférence des Nations unies sur les océans à New York, au sommet Our Ocean Youth Leadership à Oslo et à la conférence des Nations unies sur les océans à Lisbonne, où j'ai participé au forum sur la jeunesse et l'innovation et au forum Décennie de l'Océan .

Parallèlement à mon travail en tant qu'ECOP au niveau international, j'ai œuvré à la sensibilisation et à l'instauration de changements tangibles dans mon université en organisant des séminaires et des événements axés sur l'océan, dans ma communauté en créant une initiative d'initiation à l'océan appelée "The Yellow Submarine Project" et au niveau national en travaillant à la Commission nationale néo-zélandaise pour l'UNESCO en tant que responsable des jeunes de l'UNESCO Aotearoa, représentant des jeunes au sein du Comité national néo-zélandais de la Décennie et conseiller.

Lorsque j'ai commencé ma licence, je voulais à l'origine entreprendre des recherches traditionnelles en biologie marine, mais en participant à des expériences comme la conférence des Nations unies de 2017, j'ai rapidement découvert l'importance de la communication et de l'éducation environnementale. Pour que l'action se produise, les gens doivent comprendre les choses, être passionnés par elles et avoir une connexion empathique. C'est pourquoi je me suis orientée vers la communication scientifique, la conservation et l'activisme.

Nous vivons actuellement une crise climatique qui aura le plus grand impact sur les jeunes générations. En aidant les enfants et les jeunes à comprendre l'importance, la fragilité et la beauté de l'océan mondial par le biais d'une éducation environnementale immersive, nous espérons les aider à se connecter et à vouloir protéger son système et son environnement tout au long de leur vie.

  1. Pourriez-vous nous donner quelques exemples de la manière dont nous pouvons améliorer la communication entre le site Décennie de l'Océan et la Décennie internationale des langues autochtones ?

Le travail de la Commission nationale néo-zélandaise pour l'UNESCO repose sur une approche pluridisciplinaire qui permet aux connaissances mātauranga Māori et indigènes de rester au centre des préoccupations. L'une des façons dont nous tissons activement des systèmes de connaissance est la création du Comité de la Décennie d'Aotearoa NZ qui se réunit plusieurs fois par an pour conseiller la Commission nationale sur son programme de travail à l'intersection des deux Décennies. Les membres du comité de la décennie d'Aotearoa NZ sont issus des sciences océaniques, des sciences humaines, des savoirs autochtones et du gouvernement.

représentants. Le tissage des systèmes de connaissances en Nouvelle-Zélande a généré une approche distinctive de la manière dont nous entreprenons la science et la recherche et dont nous collaborons les uns avec les autres.

Les jeunes leaders de l'UNESCO Aotearoa sont également convaincus qu'il est essentiel d'adopter une approche holistique de notre mahi (travail) autour des deux Décennies. Récemment, nous avons organisé un atelier au " Festival for the Future ", le plus grand sommet de l'innovation pour les jeunes en Nouvelle-Zélande, où nous avons travaillé avec des représentants du Conseil de la jeunesse du Pacifique pour co-concevoir un atelier engageant les gens avec l'océan, la langue, la culture et l'identité. Dans de nombreux endroits dans le monde, et dans le Pacifique en particulier, il est impossible de dissocier nos liens avec le te taiao (l'environnement) et le moana (l'océan) de la langue ou de l'héritage.

Un article a été rédigé, dans lequel Ethan Jerome-Leota, notre président pour la jeunesse, et Adriana Bird, notre responsable pour la jeunesse, se sont exprimés sur ce sujet, expliquant davantage notre travail au Festival pour l'avenir et notre approche holistique des deux décennies.

  1. Pourriez-vous nous donner quelques exemples de la manière dont nous pouvons améliorer la communication entre le site Décennie de l'Océan et la Décennie internationale des langues autochtones ?

Le travail de la Commission nationale néo-zélandaise pour l'UNESCO repose sur une approche pluridisciplinaire qui permet aux mātauranga Māori et aux savoirs indigènes de rester au centre des préoccupations. L'une des façons dont nous tissons activement des systèmes de connaissance

La création du comité de la décennie d'Aotearoa NZ, qui se réunit plusieurs fois par an pour conseiller la commission nationale sur son programme de travail à l'intersection des deux décennies. Les membres du comité de la décennie d'Aotearoa NZ sont issus des sciences océaniques, des sciences humaines, des savoirs autochtones et des représentants du gouvernement. L'intégration des systèmes de connaissances en Nouvelle-Zélande a généré une approche distincte de la manière dont nous entreprenons la science et la recherche et dont nous collaborons les uns avec les autres.

Les jeunes leaders de l'UNESCO Aotearoa sont également convaincus qu'il est essentiel d'adopter une approche holistique de notre mahi (travail) autour des deux Décennies. Récemment, nous avons organisé un atelier au " Festival for the Future ", le plus grand sommet de l'innovation pour les jeunes en Nouvelle-Zélande, où nous avons travaillé avec des représentants du Conseil de la jeunesse du Pacifique pour co-concevoir un atelier engageant les gens avec l'océan, la langue, la culture et l'identité. Dans de nombreux endroits dans le monde, et dans le Pacifique en particulier, il est impossible de dissocier nos liens avec le te taiao (l'environnement) et le moana (l'océan) de la langue ou de l'héritage.

Un article a été rédigé, dans lequel Ethan Jerome-Leota, notre président pour la jeunesse, et Adriana Bird, notre responsable pour la jeunesse, se sont exprimés sur ce sujet, expliquant davantage notre travail au Festival pour l'avenir et notre approche holistique des deux décennies.

  1. Quel est votre mot ou expression Māori préféré ?

Je ne suis pas moi-même une personne indigène, mais j'aime le whakataukī "ko ahau te taiao, ko te taiao, ko ahau" (je suis l'environnement et l'environnement est moi).

 

  1. Avez-vous un écrivain, un livre, une chanson ou un podcast Māori à recommander ?

Je peux recommander 'Reawakened : Traditional navigators of Te Moana-nui-a-Kiwa" de Jeff Evans. Il présente dix navigateurs et leurs histoires, dont trois d'Aotearoa.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.