Rencontrez nos professionnels de l'océan en début de carrière : Rachel Kelly (Australie)

Programme ECOP

Rencontrez nos professionnels de l'océan en début de carrière : Rachel Kelly (Australie)

Rencontrez nos professionnels de l'océan en début de carrière : Rachel Kelly (Australie) 513 487 Décennie de l'Océan

Socio-écologiste marine, Rachel Kelly (Australie) travaille sur l'interface entre l'homme et l'océan. Elle étudie en particulier comment la société peut parvenir à un avenir plus durable et à des résultats en matière de conservation marine en faisant participer les gens à des initiatives d'éducation à l'océan, y compris la science citoyenne. Pour en savoir plus sur Rachel, son travail sur les dimensions humaines de l'océan et l'interface science-société, ainsi que sur le programme ECOPDécennie de l'Océan !

  1. Vous travaillez comme courtier en connaissances au NESP Climate Systems Hub - que faites-vous exactement ?

L'échange de connaissances est un partage et un transfert de connaissances à deux ou plusieurs voies, avec des avantages et un apprentissage mutuels pour les collaborateurs. Dans ce contexte, l'objectif de l'échange de connaissances est de dépasser les approches traditionnelles à sens unique de la communication scientifique - c'est-à-dire le "modèle déficitaire", dans lequel les scientifiques supposent que les communautés peuvent apprendre et avoir un impact sur la science en se contentant de recevoir des informations - pour adopter des méthodes plus inclusives, itératives et dynamiques de partage de l'information - c'est-à-dire le "modèle dialogique", qui reconnaît les interdépendances entre les fournisseurs et les utilisateurs de la connaissance.

Dans l'espace marin et climatique, ces collaborateurs sont le plus souvent des chercheurs et des décideurs, mais il peut également s'agir de communautés telles que des groupes autochtones et/ou des jeunes. Les courtiers en connaissances sont les personnes intermédiaires qui permettent l'échange d'informations entre différents groupes, par exemple les scientifiques et les décideurs. Je travaille en tant que courtier en connaissances au sein de l'Australian National Environmental Science Program Climate Systems Hub. Dans le cadre de mes fonctions, je travaille avec des scientifiques ("fournisseurs") et des parties prenantes ("utilisateurs"), notamment des décideurs en matière de politique climatique et des groupes autochtones, afin de veiller à ce que la science appliquée puisse être conçue et utilisée pour répondre aux besoins climatiques et informer la politique climatique, notamment les solutions d'adaptation pour l'Australie. Au quotidien, par exemple, je relaie l'information et j'aide les parties prenantes à comprendre les données scientifiques disponibles, ce qu'elles signifient pour les différents groupes et ce à quoi elles peuvent contribuer ou informer. J'aide également les groupes d'utilisateurs, tels que les décideurs, à comprendre leurs besoins en matière d'information et les informations auxquelles ils peuvent avoir accès pour prendre des décisions plus efficaces.

 

  1. Selon vous, que peuvent apporter les communautés côtières locales aux processus de politique marine et comment pouvons-nous les impliquer dans le cadre de l'ONU Décennie de l'Océan?

Le site des Nations unies Décennie de l'Océan vise à faire évoluer la manière dont l'océan est apprécié, compris et géré pour les générations futures. Pour être efficace au cours des dix prochaines années, et au-delà, ce changement doit s'opérer à l'échelle locale et à plus grande échelle. Les communautés côtières locales peuvent jouer et joueront un rôle clé dans l'amélioration de la connaissance des océans et dans la mise en œuvre d'actions en faveur de la durabilité.

Nous pouvons les impliquer de diverses manières, notamment par le biais de.. :

  1. Science citoyenne : les communautés apportent une connaissance expérientielle inestimable des lieux marins pour contribuer à la compréhension scientifique. En établissant des liens avec les communautés dans le cadre de projets de science citoyenne, celles-ci peuvent fournir des données et des informations nécessaires au processus décisionnel marin à l'échelle locale (par exemple pour la conservation), et également améliorer leur propre compréhension et appréciation de leurs environnements marins.
  2. Connaissance des océans : les communautés locales peuvent également avoir un impact en informant et en améliorant la connaissance des océans à l'échelle mondiale, car c'est au niveau individuel et local que cela a le plus de chances de se produire (voir la boîte à outils sur la connaissance des océans). Il existe déjà un large éventail d'initiatives en matière de connaissance des océans qui sont associées à la Décennie - y compris celles avec lesquelles le sous-groupe de travail ECOP sur la connaissance des océans est en contact.
  3. Imaginer des avenirs durables: Les communautés doivent et peuvent avoir leur mot à dire sur l'avenir de leurs océans, y compris les communautés de jeunes en particulier. Il existe de nombreuses façons d'y parvenir, notamment par le biais d'initiatives de prospective et d'activités immersives. Le projet Future Seas 2030, par exemple, a rassemblé des chercheurs et des groupes autochtones pour identifier les principaux défis liés aux océans et notre transition vers un "avenir plus durable" au cours de cette décennie. Ce projet a également permis de créer un film interactif immersif, axé sur la communauté, intitulé Full Metal Aquatic - afin d'inciter d'autres parties prenantes à imaginer l'avenir et à concevoir comment les décisions prises aujourd'hui façonneront l'océan que nous aurons en 2030.

 

  1. Quels sont les plus grands défis pour vous en tant qu'ECOP ?

En parlant avec d'autres ECOP à travers le monde, nous déplorons souvent que l'accès soit l'un de nos plus grands défis. Pour ma part, j'en ai fait l'expérience en ce qui concerne l'accès au financement de la recherche, car le système peut être très compétitif, ainsi que l'accès à la manière dont se déroulent les processus de prise de décision dans le domaine maritime, car les ECOP ne sont généralement pas assis à ces tables de décision. Un autre défi auquel j'ai été confrontée est l'accès à l'information - en partie parce qu'il peut être difficile de se connecter à une grande communauté mondiale d'autres ECOP et de professionnels de haut niveau, et en partie parce que certaines informations de recherche (telles que les articles) sont stockées derrière des murs payants.

Cela dit, je suis très optimiste quant à la manière dont nous, les ECOP, pouvons travailler pour relever ces défis au cours des prochaines années. Le groupe de travail ECOP de la Décennie a déjà rassemblé des ECOP de divers horizons et régions du monde afin qu'ils se concertent sur des projets communs et sur l'élaboration d'agendas pour la Décennie et au-delà. Pour ma part, ces contacts ont déjà débouché sur des opportunités de collaboration en matière de recherche et de projets avec d'autres ECOP, y compris dans mon institut d'origine avec mes pairs et collaborateurs locaux. En tant qu'ECOP, nous pouvons certainement - et nous le faisons déjà - avoir un impact, en particulier grâce à notre voix commune en tant qu'ECOP ( Décennie de l'Océan ). Je suis impatient de voir tout ce que nous pouvons faire et progresser ensemble.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.