Une expédition en eaux profondes permet de découvrir des habitats et des spécimens jamais vus dans la région du Pacifique canadien.

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO

Une expédition en eaux profondes permet de découvrir des habitats et des spécimens jamais vus dans la région du Pacifique canadien.

Une expédition en eaux profondes permet de découvrir des habitats et des spécimens jamais vus dans la région du Pacifique canadien. 2560 1917 Décennie de l'Océan

L'expédition 2022 sur la diversité en eaux profondes du Pacifique Nord-Est est revenue à terre avec de nouvelles images de volcans sous-marins, des cartes et une grande collection de spécimens après un voyage de trois semaines (7-28 juin 2022) au large des côtes ouest de l'île de Vancouver et de Haida Gwaii, au Canada.

La concentration de monts sous-marins, de cheminées hydrothermales et de suintements froids dans le Pacifique canadien constitue des points chauds de la biodiversité rares au niveau mondial, en raison de la taille réduite, de l'activité et de la proximité des plaques tectoniques de la région. L'expédition - une activité officielle approuvée par Décennie de l'Océan - avait pour but de découvrir, d'explorer et de surveiller ces écosystèmes des grands fonds marins dans plusieurs aires marines protégées (AMP) existantes et proposées, tout en sensibilisant le public à la vie incroyable et aux merveilles qui se cachent loin sous les vagues.

Les outils d'enquête comprenaient un navire multifaisceaux, un véhicule télécommandé (ROV), des capteurs océanographiques, des flotteurs et des équipements, un laboratoire de taxonomie en mer, des drones et une connexion Internet haut débit par satellite pour la participation à distance des membres de l'équipe scientifique à terre.

Grâce à cette infrastructure, l'équipe à bord a étudié les composantes de l'écosystème, de la surface au fond de la mer ; elle a également profilé et confirmé 8 monts sous-marins, dont 4 nouvellement découverts. En outre, ils sont revenus avec une collection taxonomique diversifiée de plus de 100 spécimens qui pourraient éventuellement offrir de nouvelles espèces à la science.

"Lorsque nous voyageons vers le large, l'océan ouvert semble vaste et désertique, et les observations de grands animaux se font rares, mais cela change complètement lorsque nous approchons d'un mont sous-marin. Ces montagnes sous-marines cachées sont des refuges et des foyers pour des milliers d'espèces", a déclaré Cherisse Du Preez, chef du programme d'écologie des grands fonds du ministère des Pêches et des Océans du Canada. Elle était également la scientifique principale pour l'écologie des grands fonds à bord du navire de recherche. "Là-bas, il y a cette île oasis où ils peuvent exister loin de nous. Nous trouvons des coraux, des éponges, des poissons, des requins et des pieuvres qui vivent sur les monts sous-marins. Si l'on veut protéger un endroit dans l'océan, pourquoi ne pas protéger l'endroit où tout vient se nourrir ou élever ses petits ?"

Les traitements prévus après l'expédition comprennent la cartographie, les analyses océanographiques, la taxonomie (y compris les analyses de l'ADN et de l'ADN électronique), l'annotation vidéo, la mosaïque de photos et la photogrammétrie 3D à haute résolution. Tous ces éléments contribueront à une meilleure compréhension de ces écosystèmes remarquables et fragiles des grands fonds (par exemple, la vulnérabilité au changement climatique, à la pêche et à l'exploitation minière des fonds marins).

Au-delà des aspects scientifiques et de découverte de l'expédition, l'une des priorités était de communiquer largement la science à un public local et mondial. Des événements de sensibilisation en ligne ont permis de toucher plus de 40 classes, le public et des scientifiques dans 49 pays du monde entier. La diffusion en direct des images tournées en eaux profondes a permis à l'équipe d'interagir avec les téléspectateurs et d'obtenir des informations en temps réel de la part des collaborateurs à terre.

"La possibilité de se connecter au monde entier élève le niveau de la science que nous pouvons accomplir lors de ces expéditions", a déclaré M. Du Preez. "Nos projets et nos réflexions peuvent s'étendre bien au-delà des scientifiques physiquement à bord du navire. Par exemple, les collections géologiques ont été dirigées en temps réel par des scientifiques à terre, à plus de 5 600 km de distance." Elle ajoute : "La protection des grands fonds marins est un investissement dans la biodiversité mondiale, mais pour réussir à long terme, le mouvement a besoin du soutien du public. En partageant notre exploration en direct, nous espérons réduire la distance entre les gens et le monde merveilleux qui se trouve juste hors de vue dans les profondeurs marines."

Voir la vidéo de présentation : https://youtu.be/W1sWGcGbIo4

Pour en savoir plus sur l'expédition ici!

L'expédition 2022 sur la diversité des grands fonds du Pacifique Nord-Est est le fruit d'un partenariat entre le ministère des Pêches et des Océans du Canada, le Conseil de la nation haïda, le Conseil tribal Nuu-chah-nulth et Ocean Networks Canada, avec le soutien des programmes de la Décennie Challenger 150 et Seabed 2030 qui ont été approuvés.

 

Contact communication :
Sharon Rapose(s.rapose@unesco.org)

***

A propos de Décennie de l'Océan:

Proclamée en 2017 par l'Assemblée générale des Nations unies, la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030) (" Décennie de l'Océan") vise à stimuler la science océanique et la production de connaissances afin d'inverser le déclin de l'état du système océanique et de catalyser de nouvelles opportunités pour le développement durable de ce gigantesque écosystème marin. La vision du site Décennie de l'Océan est "la science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons". Le site Décennie de l'Océan fournit un cadre de rassemblement pour les scientifiques et les parties prenantes de divers secteurs afin de développer les connaissances scientifiques et les partenariats nécessaires pour accélérer et exploiter les progrès de l'océanographie afin de parvenir à une meilleure compréhension du système océanique, et de fournir des solutions fondées sur la science pour réaliser l'Agenda 2030. L'Assemblée générale des Nations unies a chargé la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO de coordonner les préparatifs et la mise en œuvre de la Décennie.

LA DÉCENNIE DE L'OCÉAN

La science dont nous avons besoin pour l'océan que nous voulons

CONTACTEZ-NOUS

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

S'INSCRIRE À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Rejoignez #OceanDecade

Préférences en matière de protection de la vie privée

Lorsque vous visitez notre site web, celui-ci peut stocker des informations à travers votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez ici modifier vos préférences en matière de protection de la vie privée. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de notre site web et sur les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Pour des raisons de performance et de sécurité, nous utilisons Cloudflare
requis

Activer/désactiver le code de suivi de Google Analytics dans le navigateur

Activer / désactiver l'utilisation des polices Google dans le navigateur

Activer/désactiver l'intégration de vidéos dans le navigateur

Politique de confidentialité

Notre site web utilise des cookies, provenant principalement de services tiers. Définissez vos préférences en matière de confidentialité et/ou acceptez notre utilisation des cookies.